Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

impot 

Le mardi 12 avril, le conseil communautaire de la CCPMF se prononçait sur l’évolution des taux intercommunaux et, bonne nouvelle pour les ménages, ils restent inchangés malgré le démantèlement.

Désormais réduite à 20 communes, la CCPMF a beaucoup de défis devant elle, et compte bien les relever de manière à satisfaire les besoins de sa population sans avoir recours à des augmentations massives de l’impôt.
Tant que cela sera possible, les élus de la CCPMF veilleront, donc, à ne pas augmenter les taux d’imposition des ménages et à limiter leur poids sur l’activité économique.
En 2016, le temps que les transferts de compétences s’effectuent, les effets du démantèlement vont être amortis.
Aussi les élus de la CCPMF ont voté des taux similaires à ceux de 2015 à l’exception d’une légère évolution de 0,6 point de la Cotisation Foncière des Entreprises (CFE).
La part intercommunale de l’impôt restera stable pour les foyers et n’aura que peu d’impact pour les entreprises.

Dans les années à venir le maintien de cette fiscalité maîtrisée s’articulera autour d’une politique volontaire de réduction des coûts et de développement de l’activité sur le territoire